Tour TRINITY

8 03 2012

Un petit groupe d’adhérent s’est mobilisé pour intervenir sur l’Enquête Publique concernant la construction de la Tour Trinity sur l’avenue de la Division Leclerc à Courbevoie. Il est prévu la réalisation d’une dalle pour couvrir cette avenue et y construire la Tour.
Notre courrier a été déposé le 2 mars 2012 à la Mairie de Courbevoie et en voici le contenu :

Madame et Monsieur les Commissaires Enquêteurs,
Les informations présentées au public concernant la construction de la tour Trinity ont retenu toute l’attention de notre association Mieux se Déplacer à Bicyclette (MDB), antenne de Courbevoie, soucieuse de l’amélioration des conditions de circulation à bicyclette au quotidien.
En effet, l’emplacement prévu pour la construction de la tour Trinity (avec la couverture des voies de circulation par une dalle) est aujourd’hui un axe important de circulation à vélo entre les communes de Courbevoie, Puteaux et Nanterre via la Défense Centre. Les habitants du quartier du Faubourg de l’Arche l’utilisent notamment pour rejoindre Paris et le bois de Boulogne via le pont de Puteaux. Il s’agit du seul itinéraire possible sans détour très important, la circulation des vélos étant aujourd’hui interdite sur la dalle de la Défense (ceci pourrait changer, une étude est en cours, mais même en cas d’autorisation, la circulation sur la dalle se ferait au pas et principalement dans le but de desservir les bâtiments de la Défense).
Aujourd’hui, bien qu’indispensable, ce cheminement n’est pas parfait : que ce soit dans le sens Courbevoie-Puteaux ou dans le sens Puteaux-Courbevoie, il souffre de voies étroites, qui ne permettent pas aux automobilistes de dépasser les vélos en respectant la distance légale de 1 mètre en ville, en conséquence de quoi les automobilistes contraints par l’espace doivent rouler au pas derrière les bicyclettes. Qu’en sera-t-il avec le nouvel aménagement qui créera un effet tunnel, augmentant la dangerosité pour les cyclistes ?
Dans ce contexte l’association a examiné les aménagements prévus en essayant de déterminer quelle place y sera accordée aux cyclistes, ceci nous a amené à vous poser les questions suivantes :
Le projet prévoit-il des aménagement cyclables sous la dalle, tel que prévu par l’article 20 de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (dite Laure) du 30 décembre 1996, actuel article L 228-2 du code de l’environnement : “ À l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe.” ?
Il est à noter que le non respect de ces dispositions peut aboutir à l’annulation du projet concerné, plusieurs cas récents ont été jugés en ce sens. Enfin en cas de réalisation du projet sans respect de cet article, tout accident impliquant un cycliste pourrait déclencher la responsabilité pénale personnelle du maire prévue à l’article L 2123-34 du code général des collectivités territoriales.
Ces aménagements permettront-ils aux cyclistes et aux autres usagers de faire l’aller et retour entre la Défense Centre et Courbevoie en toute sécurité ?
La circulation des cyclistes sera-t-elle maintenue pendant les travaux ?
De même pour les usagers de la Tour TRINITY, quels accès aux bâtiments et aux parkings seront créés pour les vélos ? Seront-ils réservés ou partagés avec les automobiles et les deux roues motorisés ?
Enfin, l’accès sur la nouvelle dalle sera-t-il possible via des plans inclinés ? Ceci intéressera les cyclistes voulant par exemple rejoindre la gare de la Défense (même si aujourd’hui il doivent pour cela marcher à côté de leur vélo). Mais aussi les personnes à mobilité réduite, les utilisateurs de poussettes pour enfant et de caddy pour marché qui voudront rejoindre les commerces du CNIT. L’ascenseur prévu (à côté de l’escalator étroit existant aujourd’hui), ne sera pas suffisant, d’autant plus que l’expérience montre que ces équipements tombent souvent en panne où sont monopolisés par des usagers qui n’en ont pas vraiment besoin.
Nous vous remercions d’avance pour vos réponses et nous nous tenons à votre disposition pour toute demande d’information, ou pour vous faire partager notre expérience des déplacements urbains à bicyclette et des différents types d’aménagements cyclables.
En effet, le succès et l’efficacité des nouveaux aménagements cyclables dépendent fortement de la concertation avec les associations d’usagers comme la nôtre.
Nous vous prions d’agréer, Madame et Monsieur les Commissaires Enquêteurs, l’expression de nos sentiments distingués.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




réflexion en partage |
REFLEXIONS |
Journal des administrateurs... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | conscienceveil
| Recherche d'emploi
| chacun notre histoire